Il y a deux ans, les médias commençaient à évoquer un lointain virus qui se répandait en Chine. Trois mois plus tard, nous nous sommes retrouvés confinés du jour au lendemain. Brutalement, nos activités professionnelles ont subi un changement important. Dans le secteur du consulting, bon nombre de formations et d’accompagnements ont été annulés.

Alors, nous nous sommes adaptés ; rapidement, les visio-conférences ont occupé toutes nos journées, avec la transformation des formats présentiels en distanciel «hybride».

Et puis, le printemps est arrivé : les arbres ont bourgeonné, les oiseaux ont chantonné, quoi de plus normal ? A la demande des clients, nous avons abandonné le distanciel pour revenir au présentiel, en respectant scrupuleusement le protocole sanitaire mis en place dans les Organisations… Nous avons répondu à de nouvelles demandes, en concevant des parcours de formation innovants, du management hybride à distance pour le court-terme au management au cœur des changements permanents pour le long terme. L’animation des collectifs de travail a nécessité une adaptation quotidienne aux crises internes traversées par les managers, de la réorganisation du travail des équipes, à la remotivation du personnel désengagé (arrêts maladie, démissions, grèves…), en passant par la prise en compte du mal-être et de la souffrance au travail.

A l’automne 2020, nous sommes repartis dans un second confinement. Vous l’avez bien compris, le présentiel s’est transformé à nouveau en distanciel. Mois après mois, les  « stop and go » se sont enchainés, pour arriver aujourd’hui à la cinquième vague pandémique, où même le distanciel a pu être annulé ! Ajoutons qu’à l’approche des élections présidentielles, bon nombre de projets sont déjà retardés, pour ne pas dire bloqués…

Telle une bouteille d’Orangina, je fus secouée par cette pandémie. Prise dans un tourbillon professionnel sans précédents, je me suis peut-être oubliée en chemin. Les émotions désagréables ont peu à peu envahi mon espace vital : tout d’abord la peur d’attraper le virus. Ensuite la colère face aux annonces gouvernementales souvent contradictoires. Et puis la tristesse de voir certains de mes proches tomber malades. Et cette distanciation sociale qui s’installe durablement…

Surgissent alors les prémices d’un épuisement professionnel, qui se manifeste par une perte brutale d’énergie physique et mentale. Et cette question : comment recharger les batteries ? C’est simple, me direz-vous, il suffit de retrouver la JOIE ! Vous avez tout à fait raison ! Pour 2022, c’est décidé : JE GERE MES EMOTIONS !

Si vous souhaitez également retrouver un bon équilibre émotionnel, je vous donne rendez-vous le 1er du trimestre avec une capsule vidéo de 10 minutes, vous aidant à développer votre conscience émotionnelle et trouver la juste expression de vos émotions.

Pour recevoir automatiquement le billet mensuel, je vous invite à vous abonner en cliquant sur l’onglet SUIVRE.

A bientôt !